Catégories

Tous nos auteurs

    A propos de l'auteur : DUBOIS Théodore

    • DUBOIS Théodore

      Théodore Dubois, né le 24 août 1837 à Rosnay (Marne) et mort le 11 juin 1924 à Paris, est un organiste, pédagogue et compositeur français.

      En 1853, il entre au Conservatoire de Paris où il suit les cours de piano de Marmontel, apprend l'orgue avec François Benoist et la composition avec François Bazin et Ambroise Thomas.

      En 1861, il en sort après avoir obtenu toutes les récompenses et remporte le Premier Grand Prix de Rome avec la cantate Atala. Après son séjour à la Villa Médicis, il devient d'abord, jusqu'en 1869, maître de chapelle à l'Église Sainte-Clotilde (dont il était auparavant organiste), puis à l'Église de la Madeleine, jusqu'en 1877.

      Il succède alors à Camille Saint-Saëns au poste d'organiste de cette église.

      En 1871, il est professeur d'harmonie et de composition au Conservatoire de Paris et il est élu membre de l'Académie des Beaux-Arts sur le fauteuil de Charles Gounod en 1894.

      En 1896, il devient directeur du Conservatoire, succédant à son ancien professeur et ami Ambroise Thomas. Il y demeure jusqu'en 1905, année où il démissionne. Vers cette époque également, se développe la polémique qui suit l'exclusion de Maurice Ravel du concours d'essai au Prix de Rome. La question a donc été posée d'un lien entre les deux évènements, Dubois s'étant montré hostile aux musiciens de la jeune génération, trop éloignés des conceptions qui prévalaient au XIXe siècle. En fait, il s'avère qu'il ne s'agissait pas de démission de sa part, mais de départ à la retraite, conformément au désir souvent exprimé de se consacrer plus complètement à la composition.

      Son œuvre est considérable : plus de 500 œuvres répertoriées au catalogue de Christine Collette-Kléo (Université Paul-Valéry, Montpellier). Sa musique, en partie produite à une époque où elle semblait déjà issue d'un siècle révolu, trouve un regain d'intérêt, grâce au Palazzetto Bru Zane (Centre de musique romantique française), à Venise. Néanmoins, son oratorio intitulé Les Sept paroles du Christ en Croix, a toujours été chanté, aux USA et au Canada, jusqu'à aujourd'hui (spécialement pendant la semaine qui précède la fête de Pâques).

              

    Panier   Quick order

    Aucun produit

    Expédition 0,00 €
    Taxes 0,00 €
    Total 0,00 €

    Les prix sont TTC

    Panier Commander

    EN IMAGES

     

    Callysta - Spectacle musical


    Voir toutes nos vidéos