6 pièces pour carillon

20 pages , 21 x 29,7 cm

Carillon

Voir l'édition digitale
15,50 €
DLT1780

 

Quelques mots sur les œuvres : la Sonnerie de Notre-Dame réutilise un thème déjà présent dans une Sonate de D. Scarlatti. Le Baccharillon procède, à la manière de certains tableaux en peinture, par collages. On remarquera à ce propos que les thèmes de plusieurs œuvres d’orgue de J.-S. Bach (Fugue de la Toccata en Ut, Fugue de la grande Fantaisie en Sol mineur, Fugue du prélude en Ré majeur, Toccata en Fa majeur, Fugue du Prélude en la mineur…) se prêtent très volontiers au carillon, bien plus que les thèmes d’un Buxtehude ou d’un Lübeck : Bach était-il carillonneur ?

Les Variations libres sur « Ma poupée chérie » sont construites sur un motif qui a bercé mon enfance. Les thèmes de l’Hymne Rhône-alpin et du Carillon Pascal sont originaux. Enfin, en une époque où la tonalité est contestée, battue en brèche, j’ai aussi souhaité écrire en Ut majeur, Sol Majeur ou Fa majeur, car le carillon est, d’une part toujours un peu désaccordé, et d’autre part, les riches harmoniques que déploient les cloches, avec les mélanges qu’elles engendrent, sont d’une grande complexité. Des phrases musicales en Ut majeur sonnent alors suffisamment « modernes » en soi. Même remarque pour le rythme : si la partition est certes notée en 3/4, 4/4 etc…, c’est-à-dire de façon banale, le résultat sonore – pour l’auditeur situé à 40 mètres du clocher -, du fait de l’inertie de certaines cloches, est d’une incroyable richesse rythmique, et même parfois, un peu aléatoire.

Jean-Luc Perrot

 

- Sonnerie de Notre-Dame

- Carillon Pascal

- Variations libres sur la chanson « Ma poupée chérie »

- Hymne Rhône-Alpin

- Baccharillon

- Fantaisie

Matériel : Partition
Date de publication : 2013
Style : Moderne
Code EAN : 9790232109251
Difficulté : (2/8) Facile
Format d'édition : Format imprimé

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

Ajouter à la liste