Requiem opus 50 - Choristes

64 pages, 21 x 29,7 cm

Choeur mixte (SATB), solistes, piano et orgue

15,07 €
DLT2168


J’ai toujours été attiré par les grands textes sacrés et les ouvrages philosophiques. Si j’ai choisi d’écrire une messe de Requiem, ce n’est surtout pas pour satisfaire une curiosité morbide, que l’on peut trouver chez quelques romantiques déprimés ou certains théologiens aux idées masochistes des temps anciens, absurdes moralistes de l’Inquisition confondant la vie avec la souffrance.

J’ai avant tout cherché un moyen de me rapprocher de ma foi par un pèlerinage intérieur, une quête évidente et indispensable. Je pense que la musique est avant tout spirituelle. C’est par elle que j’ai puisé mon besoin de Dieu, et qui a donné un sens à ma vie. Que dire du sentiment réconfortant à écouter les grandes œuvres prophétiques de Jean-Sébastien Bach ?

Ecrire un Requiem, c’est d’abord écrire une œuvre monumentale pour la vie. Que ce soit pour nos défunts, pour qui nous espérons une renaissance éternelle, ou pour le réconfort des vivants et leur accompagnement dans une recherche de l’absolu. A travers ma musique, je livre ainsi un voyage intérieur, souvent conflictuel, allant de mes doutes à mes convictions, et qui me permettrait de me débarrasser des futilités temporelles, pour ne garder que l’illumination, préparation intérieure à l’éclosion, recherche de la légèreté, libération, vibration cosmique et universelle.

Frédéric Ledroit

 

" Je considère le Requiem de Frédéric LEDROIT comme l’équivalent, à leur époque, de ceux de Fauré et de Duruflé.

Très inspiré, il traduit parfaitement la force, la puissance, mais aussi la poésie et la sérénité qu’on retrouve chez ses aînés. Frédéric LEDROIT n’est pas homme de concession et son œuvre, une gifle aux péchés de l’Homme et l’entrée dans l’Eternité, a mûri pendant plusieurs années de façon à ce qu’il en soit extrait tout le suc de sa spiritualité. Cet enfantement est une magnifique preuve d’Amour à Dieu.

Ayant eu le privilège d’être parmi les quelques interprètes (ou plutôt « acteurs ») de sa première audition en l’église de la Madeleine à Paris, le dimanche 24 juin 2012, je n’oublierai jamais l’émotion qui m’envahit lors de ce grand moment d’intense communion et de grâce, un moment rare. "

François-Henri Houbart, organiste des grandes orgues de la Madeleine, Paris

 

Prélude 2’54

Introït 7’55

Kyrie 2’56

Dies irae 2’27

Tuba mirum 2’55

Domine Jesu 3’43

Hostias 3’28

Sanctus 4’05

Pie Jesu 2’35

Agnus Dei 6’14

Ave Maria 2’32

Lux aeterna 3’40

Libera me 5’31

In paradisum 3’32

Durée : 00:55:00
Matériel : Partition des choristes
Langue : Latin
Date de publication : 2013
Style : Contemporain
Code EAN : 9790232107738
Opus : Op.50
Difficulté : (6/8) Assez difficile
Format d'édition : Format imprimé
 
Ajouter à la liste